Confiez des missions à freelanceurs : guide de démarrage

freelanceurs

Publié le : 19 août 20205 mins de lecture

Le freelancing n’est pas un concept nouveau. Bien qu’il existe depuis longtemps, ce mode de travail a le vent en poupe ces dernières années. Beaucoup d’entreprises choisissent d’externaliser certaines tâches pour bénéficier du savoir-faire d’un expert et se défaire des charges salariales. Mais comment fonctionne ce concept ? Comment trouver un freelance fiable à qui confier des missions ?

Où trouver des freelanceurs ?

Face à l’explosion du nombre de prestataires indépendants, trouver un freelance de confiance est un véritable défi. Comment dénicher la perle rare ? L’idéal est de se rendre sur une plateforme freelance. Les freelanceurs s’inscrivent sur ces portails pour trouver une mission. Ces places de marché mettent en relation les entreprises qui ont besoin d’une compétence particulière avec un expert travaillant en indépendant. Que vous cherchiez un graphiste, un développeur web freelance, un rédacteur, un comptable, un chef de projet freelance, vous trouverez un profil qui possède exactement les compétences dont vous avez besoin sur une plateforme spécialisée comme www.freelance-informatique.fr .

À part les sites de freelance, faire appel à un cabinet de sourcing est aussi une solution intéressante pour trouver un bon freelance. Le sourceur cible les prestataires les plus pertinents et vous accompagne dans la sélection des profils les plus qualifiés. Résultat : vous avez un freelance avec les compétences recherchées et un gain de temps appréciable dans la phase de recrutement.

Vous pouvez également vous référer à votre réseau professionnel pour avoir des suggestions de profils. Vous avez peut-être des anciens collègues qui se sont convertis au freelancing ou qui connaissent des freelanceurs qui possèdent les compétences dont vous recherchez. Pensez aussi à diffuser une annonce sur les canaux comme LinkedIn ou Viadéo. Ces réseaux sociaux sont performants pour filtrer les profils potentiels et vous donnent la possibilité de consulter leurs parcours.

Comment choisir un freelance ?

Le choix d’un freelance doit avant tout se baser sur son expertise. Le prestataire maîtrise-t-il le projet ? Pour le savoir, demandez-lui des exemples de ses anciennes réalisations ou référez-vous aux avis de ses autres clients. Sur ce sujet, les plateformes de freelance ont l’avantage de disposer d’un système d’évaluation permettant aux clients de noter les travaux des freelanceurs. Celui-ci vous permettra d’avoir une idée sur la qualité du travail du prestataire.

Si le consultant a été recommandé par votre entourage, vous avez l’assurance de recruter la bonne personne. La recommandation pour un emploi freelance d’un travailleur garantit l’authenticité de son expertise et la véracité de ses dires. Choisir un freelance sur le conseil de votre réseau est un moyen sûr d’avoir un expert qualifié.

Puis, faites confiance à vos premières impressions. Un entretien avec le freelance est une occasion de juger sa capacité d’interaction et son comportement. En négligeant cette étape, vous risquez de passer à côté d’informations cruciales et de faire un mauvais choix.

Comment fonctionne un contrat freelance ?

Un prestataire freelance est une personne qui travaille en tant qu’indépendant. Faire appel à ses services requiert la mise en place d’un contrat de freelance pour encadrer le champ d’action du prestataire et protéger les intérêts de chaque partie en cas de litige. Ainsi, pour éviter des différends avec le prestataire, il est nécessaire de souligner quelques clauses spécifiques dans le contrat comme la clause de confidentialité, la clause de non-concurrence ou encore d’objectif.

Ce type de contrat se différencie du contrat de travail classique par l’absence de lien de subordination entre le client et le travailleur indépendant. Celui-ci est libre dans la conduite de son activité et la fixation de ses tarifs. L’entreprise ne peut lui imposer des horaires de travail, un salaire ou des tâches qui n’entrent pas dans le cadre de la mission freelance. Par contre, le prestataire est soumis à une obligation de moyen c’est-à-dire qu’il doit tout mettre en œuvre pour réaliser avec succès la tâche qui lui est confiée, cela dans un délai convenu avec le client. De son côté, l’entreprise doit payer le prestataire à la fin de la mission.

Plan du site